Le groupe nippon de construction automobile a avoué avoir triché lors de tests de consommation de carburant.

Le mercredi 20 avril 2016, le groupe a publié un communiqué où il précise que « notre client Nissan a découvert des écarts entre les chiffres fournis et ceux constatés et nous a demandé de revoir nos valeurs Nous avons décidé d’arrêter la production et les ventes des modèles en cause. »

De son côté, Tetsuro Aikawa, le directeur de Mitsubishi Motors, a présenté ses excuses en personne, « nous exprimons nos excuses les plus profondes à tous nos clients et autres parties affectées ».

Cette fraude concerne plus de 600000 véhicules, dont certains construits pour la marque Nissan.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here