François de Rugy, ministre de l’Ecologie du gouvernement d’Edouard Philippe, souhaite que la part des énergies renouvelables atteigne 40% de la production électrique nationale d’ici à 2030.  

Le ministre désire faire passer la part de gaz renouvelable, issu de la méthanisation, à 10% de la consommation globale du pays. La part de chaleur renouvelable devrait atteindre 38% du total et celle des carburants non fossiles 15%. Le ministre a précisé « Si on ne fait rien, ce sera pour une part de l’importation d’huile de palme, mais on souhaite développer en France et en Europe d’autres cultures pour faire des agrocarburants, comme le bioethanol avec de la betterave ».

Monsieur de Rugy a aussi précisé les objectifs sur la baisse de la consommation des énergies fossiles. Cette consommation pourrait baisser « de 40 % d’ici à 2030 » en étant répartie sur les foyers et les transports. L’un des éléments de cette baisse serait l’augmentation des ventes de voitures électriques. Il a clairement réaffirmé la volonté de la majorité de mettre en place « des mesures d’accompagnement notamment une prime à la conversion appliquée aux chaudières » pour permettre de faciliter l’abandon progressif du fioul dans les bâtiments privés ou publics.
Enfin, le ministre a tenu à réaffirmer la détermination du gouvernement face à la mobilisation des gilets jaunes tout en concédant qu’une réflexion était de mise. « Nous travaillons à de nouveaux outils de financement » afin de permettre un renouvellement du parc automobile. « Nous négocions avec les constructeurs automobiles pour qu’ils fassent un effort sur les prix et doublent l’aide de l’Etat », a souligné le ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here