Le président de la république, Emmanuel Macron, a annoncé qu’il voulait que le parlement instaure une loi qui permette de lutter contre la propagation de fausses informations.

L’objectif de ce projet est d’empêcher qu’une manœuvre de manipulation de grande ampleur puisse venir polluer les élections démocratiques, comme de nombreux soupçons estiment que c’est arrivé aux Etats-Unis, lors de l’élection présidentielle, qui a vu Donald Trump devenir le nouveau président américain.

Pour Emmanuel Macron, il s’agit essentiellement de « responsabiliser les plates-formes et les diffuseurs sur Internet ».

C’est à l’occasion de la présentation de ses vœux de bonne année que le président a annoncé cette mesure, avant de préciser les contours de ce qui pourrait être la prochaine loi sur le sujet :

« Les plates-formes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés afin de rendre publique l’identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent, mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenus ».

Cette positon a suscité d’importantes contestations autour des enjeux de libertés d’expression et d’information et sur la subjectivité du qualificatif de « Fake news » prononcé par le président.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here