Ecartée de la liste de l’Equipe de France pour les deux prochains matchs, Amandine Henry a vivement critiqué la gestion de sa sélectionneuse dans une interview accordée au Canal Football Club dimanche. La capitaine des Bleus a évoqué des problèmes relationnels entre les joueuses et Corinne Diacre, et décrit un « chaos total » en sélection.

Amandine Henry choquée par sa non-sélection

Après la gardienne Sarah Bouhaddi et la défenseure Wendie Renard, c’est au tour de la milieu de terrain Amandine Henry de monter au créneau pour dénoncer le management de la sélectionneuse des Bleues. Dans une interview accordée au Canal Football Club dimanche, la capitaine des Bleues est d’abord revenue sur la décision de Corinne Diacre de ne pas la retenir pour les deux prochains matchs de l’équipe de France (contre l’Autriche le 27 novembre et le Kazakhstan le 1er décembre).

« J’étais un peu choquée, il fallait que je me remette en cause, je me suis dit qu’il y avait une qualification pour l’Euro. Ce n’était pas le timing, je me suis dit ”ne sois pas égoïste, montre l’exemple. Mets tes états d’âme de côté. », raconte Henry. « L’appel [de Corinne Diacre] a duré quatorze, quinze secondes, je m’en rappellerai toute ma vie (…) Elle me dit que la liste sort demain, “tu n’y seras pas par rapport à tes performances actuelles”. Je reste choquée, je dis ok, bon match et au revoir” », précise-t-elle.

Le problème se trouve-t-il ailleurs ?

La capitaine des Bleues assure qu’elle se sentait super bien sportivement. Elle estime donc que le problème est ailleurs. « Je pense que ça s’est passé la semaine où Noël Le Graët est venu à l’OL pour nous remettre une médaille après notre victoire en Ligue des champions. Ça faisait un moment que j’avais des retours pesants et négatifs, ce n’était plus possible, il fallait faire quelque chose. La venue du président, c’était une aubaine pour dire les choses qui n’allaient pas. », analyse Henry. Après cette discussion, Corinne Diacre aurait décidé de s’en prendre aux Lyonnaises.

« Ça serait bien de tout mettre à plat »

D’après la milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, le malaise au sein de l’équipe de France remonterait au Mondial 2019. « Je voyais des filles pleurer dans leur chambre, moi je pleurais dans ma chambre. Ça a été un chaos total. », décrit Henry, qui compte 92 sélections. Pour éviter le pire dans les prochains mois, elle propose de régler la situation maintenant, pas dans trois ans, c’est-à-dire à l’Euro 2022. « Ça serait bien de tout mettre à plat, se dire les choses franchement. J’aimerais que tous – président, staff, toutes les joueuses, on se réunisse autour d’une table », conseille la capitaine qui n’envisage pas de quitter les Bleues.

Quelques heures après à la sortie d’Amandine Henry, le président de la FFF Noël Le Graët a accordé une interview à l’Equipe, dans laquelle il dit regretter les tensions en équipe de France. Il a semblé prendre parti pour la joueuse lyonnaise face à sa sélectionneuse. « Être en conflit avec les meilleures joueuses de France, ce n’est pas durable. Pour ce qu’elles font depuis plusieurs années, elles méritent le respect », a-t-il dit. Cependant, le dirigeant rappelle le leadership de Diacre vis-à-vis des footballeuses. « Les joueuses devraient garder un droit de réserve par rapport à la Fédération », a-t-il tâclé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.