En parallèle de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire une pétition a été lancée pour repousser ou améliorer les dates de péremption sur les étiquettes.

Le but est de faire changer les mentalités et la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire est la bonne occasion. Les créateurs de l’application Too Good To Go, une application d’achats de produits de bouche invendus ont lancé la pétition #ChangeTaDate. Ils souhaitent une « révision de la sémantique » avec l’ajouter de « mais toujours bon après le » ou « mais aussi après le » après la formule « à consommer de préférence avant »

Ils expliquent que « la mention des DDM (« à consommer de préférence ») pousse à un gaspillage inutile et incite à jeter des produits toujours consommables » avant d’ajouter « Une sémantique plus claire permettrait une meilleure compréhension de ces dates et inciterait les citoyens à faire appel à leurs sens pour déterminer la durée de vie d’un produit. Goûtez, sentez, observez avant de jeter ! ».

Pour Lucie Basch, créatrice de l’application Too Good To Go, la pétition est un bon outil de prise de conscience de la part des industriels. Elle a expliqué à France info que « En Angleterre, on parle de ‘best before’, qui veut dire ‘meilleur avant’, ce qui ne veut pas dire ‘mauvais après’. En Norvège, on a réussi à travailler avec des industriels. Ils ont donc rajouté sur énormément de produits, notamment des produits laitiers, la mention ‘toujours bon après’ ».

En France dix millions de tonnes d’aliments consommables partent chaque année à la poubelle soit près de 30 kilos par Français et par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here