Une récente étude scientifique médicale a mis en évidence l’impact de plus en plus faible des antibiotiques sur notre santé. Un impact qui s’explique notamment par l’utilisation abusive d’antibiotiques dans l’élevage du bétail.

On a tous en souvenir la publicité mythique des années 90 « Les antibiotiques, c’est pas automatique ». Si à cette époque, déjà, les pouvoir publics avaient décidé l’alerter l’opinion publique sur les dangers d’un surdosage des antibiotiques, les populations ont mal interprété le message.

En effet, à cette période, les Français commencent aussi à descendre de leur nuage concernant de nombreux sujets, dont le déficit public. En l’occurrence, le trou de la Sécu a commencer à faire beaucoup parler à cette époque.

Du coup, les Français ont souvent cru qu’il s’agissait s’une campagne de prévention pour limiter le gaspillage de l’argent public. Il n’y ont pas vu l’enjeu majeur de santé publique qui se dissimulait à peine dans la communication gouvernementale.

En effet, le jour où nos organismes seront tellement habitués à la présence d’antibiotiques que ces derniers n’auront plus d’effets.

Nous serons alors de retour au Moyen-Age, où l’on pouvait mourir d’une simple infection. Il y a urgence…

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here