L’été bat pleinement sur toute une partie de la planète. Alors que nous l’attendons depuis des mois, il est difficile de résister aux sorties en tous genres, plage ou centre-ville. Mais parfois les températures sont telles, que cela en devient handicapant. Voici quelques conseils pour faire face aux grosses chaleurs estivales.

La canicule est un épisode de fortes chaleurs. Pour être qualifié ainsi, cet épisode de chaleur doit durer plus de trois jours, pendant lesquels la température ne baisse pas la nuit en dessous de 18 degrés. Face a ce phénomène, les personnes les plus vulnérables sont les enfants en bas âges, les personnes âgées et les femmes enceintes, qui doivent elles, démultiplier leurs efforts.

« ll est recommandé de porter des vêtements légers, amples, de couleur claire, et de préférence en coton. L’utilisation d’un brumisateur et d’un ventilateur est également conseillée : il faut d’abord mouiller les parties découvertes du corps, puis les ventiler. Plutôt que de rester chez soi, on peut essayer de passer quelques heures dans un lieu climatisé (centre commercial, cinéma) pour se protéger de la chaleur. Chez soi, il est conseillé, dans la journée, de laisser les volets et les fenêtres fermés, de les ouvrir une fois le soleil couché, et de les laisser ouverts autant que possible la nuit si la température a baissé. Laisser une serviette humide devant une fenêtre ouverte permet également de refroidir la pièce. Il est également primordial de boire de l’eau régulièrement sans attendre d’avoir soif », explique dans une vidéo la journaliste Fabienne Rigal.

Avant toute chose, il est important de noter que le corps humain est composé à plus de 65 % d’eau, ce qui représente près de 45 litres. « En ce qui concerne les personnes âgées, nous l’avons bien vu au moment des canicules, que nous avions beaucoup de problématiques dès qu’on avait une cessation de la consommation d’eau, puisque les personnes âgées y pense moins. Pour les enfants, c’est un autre problème : celui du renouvellement. Un enfant contient entre 75 et 77 % d’eau et c’est une proportion qui va décroitre : il est donc très important de maintenir ce mécanisme et qu’il faut être attentif à l’hydratation de ces deux types de personnes » , explique Jean-Michel Cohen, médecin et nutritionniste.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here