Une enquête publiée par l’association de défense des consommateurs, UFC Que Choisir, montre que les tarifs des produits bio sont particulièrement chers, notamment à cause des marges extravagantes pratiquées.

Nous avons déjà tous remarqué, en faisant nos courses, l’écart très important qu’il existe entre les prix des produits bio et ceux des produits lambda.

Un écart qui est souvent de nature à dissuader les consommateurs de passer au bio, mais qui n’est finalement pas justifié par les coûts de production.

En effet, l’organisme UFC Que Choisir vient de publier une étude renversante sur le sujet. Sans surprise, on y apprend que les fruits et légumes bio sont vendus, en moyenne, 79% plus chers que les autres, dans les grandes et moyennes surfaces.

Un écart de tarif qui ne peut pas uniquement s’expliquer par les coûts plus élevés de production sur ce type d’agriculture, comme le dénoncent les auteurs de l’étude, qui parlent de « marges exorbitantes de la grande distribution ».

Ainsi, sur ces produits maraîchers bio, les grandes et moyennes surfaces pratiquent des « sur-marges ». Une pratique dénoncée par l’association, qui estime que ces sur-marges représentent 46% du surcoût des fruits et légumes bio.

Espérons que cette étude permettra une remise en question de ces pratiques douteuses…

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here