Trois géants du secteur des nouvelles technologies ont été montrés du doigt pour l’impossibilité de leurs appareils d’être réparés : Microsoft, Samsung et Apple. 

Dans le cadre de la lutte contre l’obsolescence programmée, l’organisation de défense de l’environnement Greenpeace a mis en place un partenariat avec iFixit, le site web dédié aux réparations d’appareils high tech.

Ensemble, ces deux entités ont acté la diffusion d’un classement des appareils et des marques, en fonction de la possibilité de réparer les appareils défectueux.

Le classement a été rendu public le 27 juin 2017. Outre les firmes Apple et Samsung, dénoncées pour leur pratique de l’obsolescence programmée, Microsoft a également été mise au banc pour son  Surface Laptop, qualifié dans ce document de «  monstruosité de colle », qu’il est impossible de réparer « sans l’endommager sérieusement ».

L’obsolescence programmée est un fléau de notre économie : à la fois une aberration humaine et environnementale. Elle consiste à faire exprès, dans la fabrication d’un objet, que ce dernier ne fonctionne plus au bout d’un certain temps d’utilisation.

L’objectif est bien sur de forcer les consommateurs a racheter le plus souvent possible de nouveaux objets.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here