Les consommateurs ont observé d’étranges hausses de prix concernant certains légumes, comme les salades, les courgettes, les aubergines, et les brocolis. Ces hausses de prix, qui ont parfois doublé, trouvent leur explication en Espagne.

Depuis les début de cet hiver, ces quatre légumes, qui ne sont pas de saison, ont vu leurs prix s’envoler de manière soudaine. Des consommateurs ont même vu le tarif de leurs légumes quadrupler…

Les journalistes d’Europe 1 ont décidé de mener l’enquête sur ce sujet. Ils sont allés à la rencontre des commerçants parisiens pour tenter de comprendre ce phénomène.

Les professionnels interrogés confirment la flambée des prix.  « Là, l’aubergine, elle est à 9,95. Normalement c’est 5,95. Le brocoli c’est pareil, on a des brocolis à 7 ou 8 euros le kilo, alors que normalement, c’est 4 ou 5. On les paye deux ou trois fois le prix de gros normal. Il y a des clients qui ressortent du magasin, c’est sûr : ils voient les prix, c’est pas possible pour eux de payer ces prix-là, quoi ! », s’indigne ainsi un maraicher parisien.

Si les conséquences de cette hausse s’affichent dans les magasins de fruits et légumes, c’est en Espagne qu’il faut trouver l’explication.

En effet, en hiver, la grande majorité des légumes consommés en France viennent d’Espagne, où ils poussent dans des serres pendant toutes les saisons. Par exemple, chaque année, les Français consomment 90.000 tonnes de courgettes espagnoles, soit 40% des courgettes consommées. Un chiffre qui explose donc en hiver.

Mais cette année, les récoltes espagnoles ont pâti d’inondations, puis de gel et la production s’est effondrée, entrainant une flambée des prix consécutive à la loi de l’offre et de la demande.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here