Une étude publiée dans la revue médicale Annals of Oncology indique que les décès par cancer de l’ovaire ont connu une importante chute dans le monde entre 2002 et 2012.

Cette étude, publiée le 6 septembre 2016, estime que cette baisse devrait perdurer jusqu’en 2020. Elle explique ce résultat par la hausse de la consommation mondiale de pilules contraceptives.

Les auteurs de l’étude apportent une autre explication possible à ce phénomène, a baisse de l’utilisation du traitement hormonal substitutif (THS) chez les femmes touchées par la ménopause, depuis une dizaine d’années.

Cette étude a été menée par une équipe de chercheurs dirigés par le Pr Carlo La Vecchia, de l’Université de Milan.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here