Selon le ministère de l’Agriculture, seulement un tiers des restaurants parisiens proposent un « bon » niveau d’hygiène

Le ministère de l’Agriculture a décidé, dans un soucis de transparence et d’efficacité, de rendre public les résultats de ses contrôles sanitaires.

Dans un premier temps, le nouveau système de notation a été testé dans deux villes : Paris et Avignon. Le principe de cette démarche était de classer le respect des normes d’hygiène dans les restaurants en trois catégorie : «bon», «acceptable» et «à améliorer». Les restaurants décrochant la mauvaise note  » à améliorer » sont placés sous surveillance par le services de contrôle.

Et le résultat de ces contrôles est édifiant pour la ville de Paris, où seulement 34% des établissements (sur 1500 contrôlés) ont obtenu le niveau « bon », soit deux fois moins qu’à Avignon (64%).

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here